Les 7 péchés infernaux + 1 – Marie D’Ange / Editions la rose du soir

Bonjour à tous mes voyageurs,

Avant de retrouver ma PAL salon du livre sur ce blog la semaine prochaine, je remercie ma partenaire Marie D’Ange de la maison d’édition La rose du soir, auteure du blog JOURNAL D’UNE DEMONOLOGUE pour l’envoi de ce livre :

Titre : Les 7 péchés infernaux + 1
Auteur : Marie D’Ange
Edition : La Rose du soir
Publié le 19 septembre 2017
217 pages

couverture péchés infernaux avant.jpg

28459317_10213765181876414_298697737_n

Allez-vous succomber au péché après cela ?

On connaît tous les sept péchés capitaux. Ce que l’on ne sait pas, c’est qu’il y a en réalité huit péchés capitaux et que derrière chaque péché capital se cache un démon qui nous pousse à l’extrême pour nous emporter dans la désolation. Ces huit nouvelles vous montrent comment un quidam banal peut basculer à tout moment dans la folie et se transformer en meurtrier sanguinaire, le tout orchestré d’une main de maître par un démon. Des histoires prenantes, horribles, qui peuvent arriver à chacun d’entre nous.

28309000_10213765181956416_1444175865_n

Je remercie Marie D’Ange ma partenaire depuis le début de ce blog de sa fidélité et pour l’envoi de ces nouvelles.

Et quelles nouvelles ! On retrouve les différents péchés capitaux avec, pour touche finale, un meurtre orchestré par chaque démon (ex : Belzébuth pour la gourmandise). Ce qui est très sympathique dans ces nouvelles, c’est qu’on retrouve un clin d’oeil de la nouvelle d’avant dans celle qui apparaît juste après, et ça, c’est très marrant à retrouver ! Si vous le lisez, et j’espère que vous le ferez, essayez de trouver ces petites références et, vous les verrez facilement.
Concernant les nouvelles, j’ai réellement apprécié celle de la luxure et de la gourmandise qui sont mes deux préférées. Elles sont réellement prenantes et les démons sont bien là pour nous dégoûter d’avoir enfin d’en commettre un. Mais je me suis surprise à dévorer chaque nouvelle et d’avoir envie de savoir comment le meurtre allait se perpétrer et de connaître le déroulement de celle ci.

Ce qui ressort de cette lecture, c’est la réflexion. On peut se dire que ces nouvelles sont seulement là pour passer le temps mais il y a un vrai message derrière. Honnêtement, cela me dissuade de me mettre en colère ou d’être orgueilleuse à partir d’aujourd’hui. Croyant beaucoup au paranormal et à la démonologie, je peux me dire que quand on se met dans de grandes colères, nous ne sommes plus nous mêmes, et ça, c’est la réelle vérité, enfin, pour ma part.

Marie D’Ange sait nous mettre mal à l’aise et nous faire réfléchir sur nos vies, nos propres péchés capitaux.
Et vous ? saurez-vous retrouver les péchés auxquels vous avez succombé durant votre vie ?
Son écriture est toujours précise, ses recherches sur les démons sont très pointilleuses, et elle sait également écrire du trash gore. A ce jour, c’est ma meilleure lecture de cette autrice.

Pour conclure, je dirais simplement qu’il faut lire ces nouvelles dans de bonnes dispositions, après une lecture légère et en ayant envie de se plonger dans de la barbarie humaine. âmes sensibles, s’abstenir !

28313805_10213765181836413_949732478_n

4/5 : Un très bon moment sanguinaire !

Publicités

Columbine – Sue Klebold / Editions Robert Laffont (Cession France Loisirs)

Hello à tous mes voyageurs, en ce jeudi d’avant salon du livre de Paris, j’espère que tous vos préparatifs se passent bien et que votre PAL d’achat déborde (c’est mon cas), en attendant retrouvons nous pour :

Titre : Columbine : Comment mon fils a-t-il pu tuer ?
Auteur : Sue Klebold
Edition : Robert Laffont (Cession par France Loisirs)
Publié le 22 septembre 2016
462 pages

Columbine

28459317_10213765181876414_298697737_n

20 avril 1999, lycée de Columbine. Dylan Klebold et Eric Harris tuent douze élèves et un professeur avant de se suicider.
Sue, la mère de Dylan, témoigne pour la première fois.

Comment imaginer qu’un enfant qu’on a élevé et aimé puisse être responsable d’un tel massacre ? Comment, en tant que mère, a-t-on pu rester aveugle à sa dérive ? Qu’aurait-on dû faire différemment ? Depuis dix-sept ans, Sue Klebold vit avec cette douleur indescriptible et la honte de ce jour tragique où son fils a ouvert le feu dans son lycée.
Elle avait toujours refusé de s’exprimer. Mais la multiplication des tueries dans les écoles américaines ces dernières années l’a incitée à briser ce long silence. Elle livre un témoignage brut et puissant, digne et tout en retenue, pour aider d’autres parents, épargner d’autres enfants.

28309000_10213765181956416_1444175865_n

Le livre de Sue Klebold se scinde en deux parties : << Les dernières personnes au monde… >> et << Comprendre >>.

Dans la première partie, nous allons partager les souvenirs de Sue de la naissance de Dylan jusqu’au début de son adolescence, avant qu’il entre au lycée. Nous allons entrer au plus intime de leur vie de famille, ressentir comment ils vivaient, découvrir leurs habitudes.
Nous commençons tout de même le livre par l’instant juste après la tuerie de Columbine, comment la famille l’a appris, comment ils ont géré la chose et comment Sue a commencé son deuil. En alternance, c’est là qu’on en apprend plus sur la personnalité de Dylan dans son enfance.

Dans la deuxième partie, nous suivons (si nous pouvons l’appeler comme cela), la reconstruction de Sue, son avenir au sein d’un établissement de prévention des suicides et la prise en charge des maladies cérébrales.
Elle mettra plus de dix ans à comprendre que son fils a eu une maladie cérébrale, et a eu un comportement suicidaire sans jamais le voir, seulement en découvrant un journal qu’il tenait sur des bouts de papier, par ci et par là, pour expliquer son mal être.

Ce qui ressort dans ce livre, c’est que Sue ne minimise jamais le meurtre suicide de son fils. Elle essaie de comprendre ce qu’elle a pu rater, tout en comprenant que les moyens dans le monde entier concernant les maladies cérébrales sont encore très mal vu et très peu développé, et je suis entièrement d’accord avec elle.
Rien qu’en France, une dépression est souvent associée à de la honte, ma mère étant passée par là, nous n’avons rien vu, seulement un changement dans sa personnalité, mais jamais elle n’a fait état de sa maladie.

Elle n’est pas écrivain, mais il ressort une telle émotion dans sa plume que ce livre vous fera, à coup sûr, vous ouvrir l’esprit. ça l’a été pour moi. On a tous la première réaction dans les actualités : << Mais pourquoi il a fait ça ? Complètement cinglé ce type >> alors qu’en fait, comme l’explique si bien Sue, il ne faut pas se demander pourquoi, mais comprendre Comment c’est arrivé. Et c’est bien là toute la différence et la force du livre.

Ce livre a été trop peu vu sur les réseaux et trop peu promu, et c’est bien dommage. Il montre des aspects et nous retourne toutes les idée préconçues que l’on s’était fait sur ces meurtres jusqu’à maintenant. Il fait réfléchir, mal au coeur même, mais à la fin, on en ressort grandit. Honnêtement, aujourd’hui, je salue la mémoire de Dylan, et, malgré tout ce qu’il a fait, le mal qu’il a causé à tant de personnes, c’était un adolescent paumé qui voulait seulement qu’on le remarque et qu’on arrête de le brimer. A méditer !

28313805_10213765181836413_949732478_n

5/5 : Une énorme claque !

Les meilleurs dossiers Warren – Marie D’Ange / Edition la rose du soir

Hello à tous mes voyageurs, ma chronique d’aujourd’hui concerne :

Titre : Les meilleurs dossiers Warren
Auteur : Marie D’Ange
Edition la rose du soir
Publié le 1er septembre 2017
210 pages

Je remercie ma partenaire Marie D’Ange pour l’envoi de ce roman.
Passionnée par la démonologie, elle tient un blog sur internet : journal-d-une-demonologue.fr

couverture avant warren28459317_10213765181876414_298697737_n

Edward et Lorraine Warren son les célèbres enquêteurs du paranormal, les chasseurs de fantômes qui ont travaillé sur des affaires célèbres, dont celle de la maison d’Amityville ou encore celle de la famille Perron, histoire qui inspira le film « Conjuring : les dossiers Warren » réalisé par James Wan. Dans ce livre, sont listées les meilleures affaires paranormales du couple, les plus terrifiantes, les plus terribles, les plus documentées, les plus médiatisées, les plus connues…

28309000_10213765181956416_1444175865_n

Je remercie à nouveau Marie d’Ange, ma première partenaire pour sa confiance et l’envoi du roman.

Les meilleurs dossiers Warren retranscrit les histoires des Warren en détail et avec l’appui de supports photos. Je suis depuis le début de mon adolescence, attirée par le paranormal avec mon papa, qui m’a refilé le virus. Je commence à m’y mettre petit à petit et en demandant le livre à Marie, j’ignorais encore tout de ce célèbre couple, même si évidemment j’avais déjà vu le film Amityville. Avant de lire ce livre, j’ai regardé Conjuring 1 et 2 pour mieux comprendre les histoires. Mais, cela a seulement renforcé ma culture car Marie d’Ange raconte extrêmement bien les histoires.

J’ai été réellement interloquée par l’affaire de la famille Donovan (attaque de forces démoniaques après une séance de spiritisme), l’affaire Maurice Thiérault (possession démoniaque sur cette personne) et l’affaire de la famille Snedeker (ancienne morgue hantée par plusieurs présences maléfiques transformée en maison) que je connaissais absolument pas. Vous devez vous demander ce que je vous raconte là, je n’ai qu’une chose à dire. Lire le livre pour comprendre. En revanche, il faut aimer le paranormal et les histoires d’esprits. Pour les sceptiques, je ne recommanderais pas ce livre car il faut avoir y croire quand même en lisant ces récits.
Certaines histoires donnent réellement des frissons et, petite anecdote, je le lisais le soir, et de temps en temps, je n’assumais pas réellement et ne lisais qu’un chapitre me posant tout un tas de questions (oui je vous l’accorde, quelle froussarde !!)

Marie D’Ange a, encore une fois, su m’emporter avec elle. Elle a un réel don pour raconter les histoires avec sa propre plume et on sent à nouveau une passion chez elle qui l’anime. J’avoue que j’ai énormément de respect pour ces personnes qui savent parler de leur passion en nous inculquant la même envie, et en nous donnant envie d’en apprendre davantage sur le sujet.
Je suis réellement ravie de travailler avec elle, car les sujets de ces livres m’inspirent énormément.

Et, comme le dirait la citation de début du livre : « les maladies de l’âme sont plus funestes que celles du corps. »

28313805_10213765181836413_949732478_n

4/5

Marked Men Tome 1 Rule – Jay Crownover / Hugo New Romance / J’ai Lu

Marked Men Rule.jpg

Bonjour mes voyageurs du lundi !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un premier tome de saga qui a eu son petit succès aux Etats-Unis comme en France écrite par une auteure d’abord auto-publié dont tout le monde connait le nom aujourd’hui : Jay Crownover. Cette passionnée de tatouages et de rock a décidé de créer un mélange bien sympathique et de nous offrir Marked Men, et penchons nous plus particulièrement sur Rule. L’édition Hardcover a initialement été publiée chez Hugo Roman, et c’est l’édition poche de chez J’Ai Lu avec laquelle j’ai découvert cette saga ! Aujourd’hui les trois premiers tomes sont disponibles en poche, les quatre derniers, eux, sont toujours disponibles en grand format chez Hugo dans la collection New Romance ! Accrochez vos ceintures, ça va secouer !

28459317_10213765181876414_298697737_n

Depuis toujours, Shaw est secrètement amoureuse de Rule. Or, tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, tatoueur et tatoué, il n’a rien à voir avec la jeune femme classique, sérieuse et concentrée sur ses études. Rule ne voit en elle qu’une fille à papa, et, surtout, la petite amie de son défunt frère… Mais parfois, il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on pose sur quelqu’un change !
Entre leurs traumatismes, les mauvaises habitudes de Rule, l’emploi du temps surchargé de Shaw et son ex qui la harcèle, parviendront-ils à comprendre ce qui les lie ?

28309000_10213765181956416_1444175865_n

Ce premier tome pose les bases d’une histoire d’un salon de tatouage et de son univers rock et déjanté. Ayant baigné dans l’univers du hard rock grâce à mon papa, j’ai tout de suite été attiré par le thème de ce roman qui me laissait présager un bon moment de lecture. Tout comme Shaw, je suis attirée par les hommes un peu rebelle, tatoué et qui en jettent (oui, mais ma vie n’est pas un roman promis !) et je suis littéralement tombée sous le charme de Rule. Avec ses défauts, ses problèmes et son incapacité à le comprendre, nous avons seulement envie de le prendre dans nos bras et de le consoler. Mais aussi de connaître son histoire.

Et pourtant, je vous l’accorde, il n’est pas tendre ! Shaw me ressemble en bien des points. Travailleuse, ambitieuse, sage et réservée, elle cache depuis toujours ses sentiments et sait pertinemment que rien ne sera possible. Mais ne jamais dire jamais… surtout en romance !

Jay Crownover a su m’accrocher à son univers dés le premier tome, et je suis actuellement en train de dévorer le troisième (oui je n’ai à l’heure actuelle, pas terminé la saga) ! Pour le moment, mon tome coup de coeur est celui ci, et c’est pour cela que j’ai voulu y consacrer une chronique.
Elle sera au salon du livre de Paris le dimanche 18 mars, et j’espère pouvoir l’approcher et avoir l’occasion de discuter avec elle car nous avons énormément de points communs.

Pour le reste, je n’ai pas envie de vous spoiler, faites comme moi ! Apprenez à décrypter les plus sombres secrets de Rule et de Shaw et vous n’aurez qu’une envie, enchainer les tomes et ne plus vous arrêter ! Si, je vous assure ! Et si tel n’est pas le cas, je pratique la règle de consommation satisfait ou remboursé ! Alors allez-y les yeux fermés !

28313805_10213765181836413_949732478_n

5/5

Recueil des légendes de la dame blanche – Marie D’Ange / Edition la rose du soir

 

Bonjour mes petits voyageurs !

Je suis très heureuse de vous retrouver pour ce tout premier article sur le blog. J’ai eu envie de lire ce livre grâce à la chaine Youtube Les lectures sucrées qui en a parlé dans un de ses points lectures. Je ne vous garde pas le secret du voyage plus longtemps et place à la chronique.

28459317_10213765181876414_298697737_n.jpg

Le phénomène de la dame blanche reste un grand mystère que l’on ne peut nier au vu des nombreux témoignages qui le décrivent.
Fée, lavandière de nuit, autostoppeuse, spectre… chacun a sa propre idée de la dame blanche. Ce livre fait le tour de ces légendes à travers différents témoignages, faits historiques, contes…

Démonologue, auteure d’essais et de romans Marie D’Ange décrypte les phénomènes surnaturels pour mieux les comprendre.
Sur la toile, elle administre un blog, Journal d’une démonologue . Ce blog est centré sur la démonologie et les phénomènes paranormaux.

28309000_10213765181956416_1444175865_n.jpgTout d’abord pourquoi ce livre ? J’ai toujours eu l’envie de soutenir des auteurs auto-édités avec de petits moyens et des petites maisons d’éditions. Voulant par la suite, ouvrir ma propre maison d’édition, ce sujet me touche à coeur.

Revenons au livre. Ce livre regroupe plusieurs témoignages dans différents pays de nombreuses dames blanches. Il est vrai qu’habitant en Normandie, j’ai été particulièrement touchée par l’histoire de la dame blanche de l’Abbaye de Mortemer, qui se situe à une heure de chez moi.
Mais, malgré tout, j’ai été ravie de découvrir d’autres histoires, et parfois, j’ai même été très agréablement surprise par cette culture que j’ai pu acquérir au cours de ce livre.

Par exemple, saviez-vous qu’il existe la dame blanche de Claude François ? Ou encore la dame blanche du Père Lachaise ?
Tout comme moi, je pense que non, et je vous invite alors à lire ce livre si vous vous intéressez aux phénomènes paranormaux et si vous êtes désireuse d’apprendre.

On sent réellement que Marie D’Ange a travaillé son sujet, que c’est une de ses passions, et que ses recherches sont abouties. C’est agréable de se plonger dans un livre dont, dés le début, l’auteure exprime clairement son point de vue en faisant comprendre que chaque lecteur peut avoir ses croyances. Elle n’édite pas ce livre pour nous faire croire à ce phénomène, elle regroupe seulement des témoignages et essaie de les confronter pour que l’on puisse se faire notre propre idée.

En bref, un très bon moment culturel, qui apprend de nombreuses choses et qui peut nous donner envie d’y croire ! Brrrr…

28313805_10213765181836413_949732478_n.jpg

4/5